Scénographie proposée dans le cadre du projet culturel commun du Petit Prince :

Les services de la direction culturelle de la ville (Médiathèque, école de musique), l’espace pour tous et les acteurs culturels de Saint-Orens, Altigone, les associations Artgos et Altidanse, ont souhaité créer un projet commun autour du Petit prince.
Le projet est né au printemps 2020 alors que tous étaient frappés par la douloureuse expérience du premier confinement et l’abandon contraint de nombreux projets.
Sans préjuger des conditions sanitaires à venir, l’ensemble des partenaires a souhaité concevoir et mettre en œuvre une forme artistique différente, originale et évolutive qui devrait pouvoir avoir lieu quels que soient la situation et les protocoles en vigueur.

Le thème du Petit Prince a été plébiscité par tous, sachant combien il sera aisé de se l’approprier au travers de la musique, des arts plastiques, de la littérature, de la danse…

Après plusieurs mois de travail, et de nombreuses évolutions de conception pour s’adapter à la situation qu’aujourd’hui nous connaissons, tous les partenaires de la première heure sont prêts à finaliser une proposition artistique nouvelle, qui ne pourra malheureusement pas rencontrer physiquement son public mais qui sera relayé par les réseaux sociaux.

Ainsi, 4 classes CE2, CM1, CM2 soit 116 élèves de l’école du Corail vont proposer le résultat de leur travail encadré par leurs enseignants et accompagnés par l’Ecole de Musique à travers une vidéo de leur production autour du chant, de l’expression corporelle et des arts plastiques. Quelques classes de l’école de musique vont s’approprier l’œuvre de Saint-Exupéry en revisitant un répertoire adapté et, parfois, en détournant leurs instruments de prédilection. Des élèves d’Altidanse vont incarner par la danse certains extraits de l’œuvre. Des adhérents des ateliers terre d’Artgos vont réaliser des éléments de décor, alors que l’espace pour tous va proposer des accessoires pour les artistes participants.
Enfin, la médiathèque s’associe au projet en dévoilant une exposition de Sarah Branger et en faisant revivre, par la lecture, des passages les plus significatifs de l’ouvrage.

Malgré le regret de ne pouvoir organiser la rencontre traditionnelle avec le public en « live », tous les acteurs se félicitent de pouvoir faire aboutir un projet qui aura permis à de nombreux élèves ou artistes en herbe de participer à un projet artistique et culturel leur permettant de se confronter à une création collective.

Tenons-nous prêt à découvrir, à partir de fin mars - courant avril, une œuvre originale qui clôturera une expérience artistique et humaine singulière.

Détails des prochaines sessions

Du au